05
Nov
09

Le comité du 23 mai se dissout

Suite à différents problèmes internes, le comité du 23 mai se dissout aujourd’hui.

Le site restera ouvert pour l’instant.

Comité du 23 mai

Publicités
13
Oct
09

Manifestation d’environ 200 à 300 personnes

Manifestation réussie, même si la machine policière a encore voulu nous mettre des bâtons dans les roues.

Manifestation contre la répression d'Etat

La manifestation du 10 octobre en solidarité aux victimes de la répression d’Etat a bien eu lieu même si le parcours a été imposé et modifié par les flics. Mais il est important de souligner qu’aucun incident ne s’est produit et que les fascistes n’étaient pas présents. La manifestation s’est passée de façon très pacifique et nous nous en félicitons. Nous regrettons toute de même, qu’à la fin, les flics aient voulu encore une fois nous provoquer en nous empêchant de continuer de manifester, ce qui a entrainé une blessée à la tête. Nous condamnons avec force l’action de la brigade anti-criminalité ainsi que les gradés en civils qui ont agressé cette personne.

Comité du 23.

03
Oct
09

N’apportez aucun drapeau !

Nous rejoignons la position du SCALP NP2C sur le communiqué de la maison flamande. Nous n’accepterons aucune provocation, ni aucun cortège fasciste dans la manifestation du 10 octobre quelque soit la position de la police pendant celle-ci. Voir des fascistes manifester à coté de nous ou même s’afficher dans cette manifestation unitaire voudrait dire que tout d’abord nous acceptons leur idéologie mais aussi que la maison flamande n’est pas impliquée dans l’affaire du 23 mai, ni dans l’intime lien entre police/extrême droite qui sévit en ce moment sur lille, en France et partout en Europe. De plus, cette manifestation dénoncera un système de répression étatique touchant tous les domaines et toutes les personnes (rafles, expulsion, condamnation de militants-es, syndicalistes, travailleurs, bavures…..). Cette provocation barbouzarde n’aura nullement sa place dans cette manifestation. Leur idéologie, leur haine et leur manipulation ne sont que quelques-uns de leurs nombreux vices face à cette vérité plus que dérangeante.

Pas de fascistes dans nos luttes !

Comité du 23

30
Sep
09

Communiqué SCALP Nord/Pas de Calais : L’ultime provocation de la Vlaams Huis

Ultime provocation de l’extrême droite

Le SCALP Nord/Pas-de-Calais avait jusqu’ici fait le choix de ne pas communiquer dans la sombre affaire opposant la Maison Flamande à des camarades antifascistes.

Bien entendu, nous condamnons les agressions perpétrées par la vermine fasciste et dénonçons les connivences entre eux et la police qui leur ont permis de publier une liste de noms de manifestants interpellés. Mais, en tant que libertaires et anarchistes, nous ne pouvons cautionner le recours à la justice bourgeoise qui fait partie intégrante du système étatique que nous souhaitons voir disparaître.

Plutôt que le terrain judiciaire, c’est le terrain des luttes que nous avons fait le choix d’occuper ! C’est pour cette raison que nous apportons notre soutien aux victimes de la répression d’État et appelons à participer à la manifestation du 10 octobre à Lille.

Dans un communiqué paru sur leur site, la « Vlaams Huis » (maison flamande) s’essaie encore une fois à la déstabilisation : elle appelle à participer cette même manifestation. Leur mot d’ordre est« la paix dans le monde, l’arrêt des guerres et de la violence ». Comble de la provocation, ils demandent à leurs sympathisants de venir avec des drapeaux et des cocardes blanches, référence à peine voilée à la « race » qu’ils prétendent défendre ! Nous savions la maison du peuple flamand dépourvue de ligne politique, mais là, il faut dire qu’on atteint des sommets dans le ridicule.

La Vlaams huis entend encore une fois jouer le rôle de la victime face aux « violents casseurs d’extrême gauche », provoquer un trouble à l’ordre publique et ainsi faire annuler notre manifestation.

Mais cette fois-ci, personne n’est dupe ! Et rien ne nous empêchera de manifester.

Il y a un an maintenant la police avait fait le choix délibéré de laisser parader l’extrême droite aux abords de notre  manifestation cherchant volontairement le conflit. Nous avions alors fait le choixde ne pas y répondre.

Cette année le contexte est différent, l’affaire du 23 mai a révélé des affinités certaines entres la police et la maison flamande. C’est une source de tension évidente.

Nous ne saurons accepter la présence des fascistes dans la rue qui plus est si elle tolérée et protégée par la police. Toute présence fasciste sera considérée comme une agression et nous y répondrons en conséquence.

La mobilisation est lancée et nous irons jusqu’au bout.

SCALP Nord/Pas-de-Calais scalpnord@no-log.org

vu sur http://luttennord.wordpress.com

24
Sep
09

6 CRS révoqués à vie de la police nationale pour violence (wormhout)

6 CRS hors services de la CRS 40 de Dijon ont été condamné seulement de 6 à 8 mois de prisons avec sursis pour violences sur 4 jeunes dans une discothèque près de Wormhout le 12 juillet 2009. Ils les avaient notamment aspergés de gaz lacrymogène, et détruit leur voiture à coups de tonfas et manches à balais. Rappelons que ces porcs étaient présents dans les environs de Calais durant cette période probablement pour chasser du migrant. Et bien tout cela est finit, puisque , le règlement disciplinaire de la police indique que si un fonctionnaire à une peine équivalente à ces 6 mois de prisons avec sursis, cela entraine obligatoirement la révocation à vie de la Police.Impossibilité d’y revenir.

Rappelons que pour un simple outrage, une peine comme celle-la peut-être prononcé….

source : http://lille.indymedia.org/article17612.html

23
Sep
09

Solidarité avec les victimes de l’Etat à Lille et ailleurs

affiche de la manif du 10 octobre

Voici quelques chroniques de la guerre en cours :

Le 23 Mai 2009 à Lille 26 personnes sont arrêtées suite à une manifestation contre la répression d’Etat. Leurs noms et coordonnées sont fournies aux fascistes de « la maison de l’identité flamande » située à Lambersart, ceux-ci les diffusent sur leur site internet dans une vidéo. Des policiers auraient-ils fournis les coordonnées des manifestants à « la maison de l’identité flamande »? En plus des trois procès en cours et des six mois de prison avec sursis déjà écopés par l’un des manifestants ; des néo-nazis au crâne rasé ont agressé à deux reprises, dont une fois à l’arme blanche, des camarades dont les données personnelles furent ainsi divulguées.

Du 23 au 29 Juin à Calais plus de 2000 personnes se réunissaient au sein du camp No Border pour dénoncer la politique des Etats français et britannique, les traitements inhumains qu’ils font subiraux migrants sans-papiers via leur police, leur camps « de rétention »et leur justice de classe. Elles ont réclamé avec force la liberté de circulation pour tous et toutes et la suppression de toutes les frontières afin que chacun puisse vivre là où il le souhaite. Alors que toutes les actions entamées sont pacifiques, la police arrête une cinquantaine de personnes dont 2 qui passeront en procès le 14 octobre à Boulogne-sur-Mer pour « outrage » et « rébellion ».

Le 8 Juillet à Montreuil, Joachim Gatti perd un œil suite à un tir de flash ball lors de l’expulsion d’un squat. S’en suit une manifestation qui tourne à l’émeute lorsque la police attaque à nouveau sans raison le cortège et les habitants du quartier. Cette fois, face au peuple uni et déterminé, elle battra en retraite !

Le 1er Septembre à Compiègne, six ouvriers de l’usine Continental de Clairoix, fermée par les « patrons-voyous » sont condamnés à des peines allant de 3 à 5 mois de prison avec sursis ainsi qu’à des dommages et intérêts qui dépasseront les 60 000 € sous prétexte d’avoir saccagé une préfecture. L’Etat a voulu faire payer aux syndicalistes une lutte dure, sans compromis, contrôlée par la base, parsemée d’actions et qui, au grand damne des directions syndicales, a permis de faire reculer le patronat et d’obtenir une prime de licenciement s’élevant à 50 000€ par travailleur. «  Les Thibault et compagnie, c’est juste bon qu’à frayer avec le gouvernement, à calmer les bases. Ils servent juste qu’à ça, tous ces parasites. » -Xavier Mathieu, délégué CGT et condamné par le tribunal.

Le 17 Septembre à Marseille, Erwan Redon comparaitra en CAPD disciplinaire à l’Inspection Académique. Il risque des sanctions pouvant aller du blâme à la révocation. Sa « faute professionnelle »? Comme plusieurs centaines d’autres professeurs des écoles, instituteurs et institutrices, il refuse d’appliquer les mesures Darcos : nouveaux programmes, aide personnalisée, évaluations et fichage des élèves.

Tous les jours la police patrouille, provoque, fouille, violente et rafle ceux qui pourraient légitimement se révolter, les victimes du capital, ceux qui n’ont pas ou plus d’emploi, ceux qui sont exploités à l’usine ou au bureau,ceux qui ont la couleur de peau un peu trop foncée, ceux qui n’entrent pas dans le moule.

Mais quelle est cette guerre en cours? C’est la guerre des classes ! Le capitalisme est malade et nos maîtres le savent. Ils attaquent le peuple pour conserver et accroître leurs privilèges, pour nous faire tous baisser la tête et filer droit.

Il est temps que la peur change de camp ! Il est temps de passer de la haine entre les « races » à la solidarité de classe, à la guerre des exploités contre les exploiteurs. Il est temps de se lever et de se mettre en marche. Yves Peirat, antifasciste marseillais

Appel à la manifestation du samedi 10 octobre 2009 à 14h30 porte des postes.


Premiers signataires : Comité du 23, RUSF Lille, Chiche! Lille, SCALP Nord Pas-de-Calais, Union locale des syndicats CNT de Lille,  GDALE, Des individus-es, Alternative Libertaire

16
Sep
09

DES TAUPES BRUNES DANS LA POLICE CH’TI ? (CQFD)

Un article de CQFD vient de sortir sur l’affaire du 23 mai et sur l’implication des fascistes dans la Police.